Vous êtes de mèche avec moi ?

Vous êtes de mèche avec moi ?

Vous êtes de mèche avec moi ?

Mine de rien, la mèche, c’est très important pour la bonne utilisation d’une lampe à pétrole.
C'est au travers d’elle, en effet, que le pétrole va monter par capillarité pour finalement brûler au dessus du bec.
À partir de là, on comprend facilement que, si la mèche est de mauvaise qualité, inadapté, on va droit vers tout un ensemble d’ennuis allant de l’impossibilité d’utiliser la lampe à pétr
mèches 6-8-10-12-14-15-20_Kosmosole jusqu’à des dégagements de fumée aussi généreux qu’incommodant !

 Les mèches vendues actuellement en France dans les quelques quincailleries qui en proposent encore sont souvent trop compactes pour transporter le pétrole en quantité suffisante pour alimenter la flamme. Même des lampes neuves sont malheureusement trop souvent proposées munies de ce type de mèches dont la capillarité laisse à désirer. Se munir de mèches de bonne qualité, en coton.

 Ceci étant dit, quelle mèche pour quelle lampe à pétrole ?

 C’est la largeur de la mèche, exprimée en « lignes », qui détermine le bec adéquat.

C’est vers 1850, aux États-Unis, avec l’apparition de procédés de raffinage du pétrole, que les premières lampes à pétrole sont apparues, avec mèche tubulaire centrale. Quelques années plus tard, utilisation de mèches plates donnant une plus grande largeur de flamme et donc un meilleur éclairage.
Rapidement, les becs les plus usités étaient destinés à une utilisation avec mèche plate. Dans ce cas, le verre doit être bombé.
Vers 1865, en Angleterre, dépôt du brevet d’un bec à deux mèches plates parallèles, le bec Duplex. Le verre du bec Duplex est bombé et aplati.

Meches_cousues_pour_lampes_a_tirage_centralise
 Mais, à la même période, apparition du bec Kosmos, encore utilisé aujourd’hui, et qui porte une mèche plate enroulée sur elle-même, souvent cousue.
 Cette disposition pr
oduit une flamme ronde. Le verre correspondant comporte un étranglement au-dessus de la flamme de façon à la faire monter au possible.

 Pour obtenir ce type de flamme ronde, il a également été imaginé de disposer un disque au-dessus de la flamme, ce qui l’oblige à s’étaler tout autour. Le plus connu de ces dispositifs est le bec Matador.

Une autre « astuce » destinée à obtenir ce type de flamme ronde éclairant correctement est celle utilisée par le bec « mitrailleuse » qui met en batterie plusieurs mèches rondes disposées côte à côte et formant un cercle. Ce dispositif s’est peu répandu.

A signaler également l’existence d’un type spécifique de mèches, les mèches cylindriques de faible diamètre destinées aux lampes à essence.

 Toutes les mèches utilisées aujourd’hui sont présentées dans le chapitre corresMeches_lampes_a_essencespondant du site.
 Vous pouvez vous y rendre directement en cliquant ici.